Accueil Histoire Le domaine Nos vins Revue de presse Multimedia Commander Contact

Aiguilhe Querre à l'Assemblée Nationale !
























Belle séance (de dégustation) à l'Assemblée

Article de Audrey Dubourdieu - Revue du Vin de France

Dix productrices de l'appellation Castillon Côtes de Bordeaux se bougent pour faire connaître leurs vins... jusqu’aux rangs de l’Assemblée Nationale.
Demain, le 2 février, dix viticultrices de l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux viendront présenter leurs vins aux députés à l'Assemblée Nationale.
Une initiative de Jean-Paul Garraud, député de la circonscription de Libourne, qui avait assisté à une dégustation organisée par ces mêmes vigneronnes en novembre dernier à Saint Gènes de Castillon. Les vins avaient certes conquis le public par leur beau rapport qualité/prix, mais c'est aussi l'extraordinaire dynamisme de ces femmes qui avait marqué les esprits.
En ces temps difficiles pour les AOC du bas de la pyramide bordelaise, cette démarche ne peut que tirer vers le haut l'image des vins de Castillon.
Les vins proposés en dégustation :

  • Le Blanc de Valandraud 2006, de Murielle Andraud-Thunevin
  • Château d'Aiguilhe-Querre 2002, de Gaëtane Querre
  • Château La Rose du Moulin 2007, de Marie-Hélène Ortolan
  • Château Peyrou 2006, de Catherine Papon
  • Château Filliol 2006, de Sandrine Ferrer
  • Domaine de l'A 2006, de Christine Derenoncourt
  • Château La Rose Poncet 2003, d'Elisabeth Rousseau
  • Château de Laussac 2004, d'Alexandra Robin
  • Château Lapeyronie 2004, d'Hélène Thibaut
  • Ugo Maury 2004, de Marie-Christine Arguti

Des viticultrices à l'Assemblée

Article de Simone Tomasin - Sud-Ouest

« Je vous invite à faire la même dégustation à l'Assemblée nationale. »
C'est en ces termes que le député Jean-Paul Garraud s'était exprimé le 6 novembre dernier au Comptoir de Genès, au cours de la soirée dégustation « Elles et 10 vins de Castillon », organisée par Anne-Marie Galineau dans sa toute nouvelle cave à vins-restaurant, spécialiste des vins de Castillon, à Saint-Genès-de-Castillon.
Mardi 2 février, accueillies dans un appartement de réception de l'Assemblée nationale, à l'hôtel de Lassey, 9 viticultrices de Castillon ont fait déguster leurs vins à un public sous le charme, notamment, Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, Xavier Darcos, ministre du Travail et Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, ainsi qu'une cinquantaine de députés qui avaient fait l'honneur de leur présence.

Une législation plus souple ?

Lors de cette soirée, Jean-Paul Garraud a rappelé l'importance de la viticulture en France et la qualité de « produit du terroir » que devrait avoir le vin, en le distinguant des alcools. Les ministres présents ont confirmé leur attachement aux produits du terroir et leur désir de défendre les intérêts de la viticulture. Vaste sujet que chaque viticultrice a pu reprendre en aparté avec les députés, à qui elles faisaient déguster leurs vins en leur rappelant que le législateur n'a pas beaucoup oeuvré dans ce sens et a même plutôt compliqué les choses en mettant en place une réglementation qui dessert les vins français sur le (très concurrencé) marché mondial.
Pour toutes ces femmes, viticultrices et mères de famille, il y a un symbole qui est particulièrement choquant, c'est le « pictogramme de femme enceinte barré » qui doit être apposé sur toutes les étiquettes. Elles soulignent au passage que cette contrainte est une spécificité française, non reprise dans les autres pays européens.
Mais ces échanges très constructifs n'ont en rien gâché une soirée conviviale où vins de Castillon et charcuteries du Pays Basque portaient haut les couleurs du savoir- vivre en Aquitaine.

Les vins du domaine

rouge Château d'Aiguilhe Querre

Les photos du domaine

  • Vue du vignoble en juillet pendant les travaux d\'effeuillageVue du vignoble en juillet pendant les travaux d\'effeuillage
  • Vue du vignoble en juillet pendant les travaux d\'effeuillageVue du vignoble en juillet pendant les travaux d\'effeuillage
  • Ensemble de la table de triEnsemble de la table de tri
  • Erafloir accouplé à la première table de tri vibranteErafloir accouplé à la première table de tri vibrante
  • Vue de la seconde table de tri avec soufflerieVue de la seconde table de tri avec soufflerie
  • Opération de tri manuel sur table de tri vibrante. En arrière plan, la « batterie » de petites cuves en boisOpération de tri manuel sur table de tri vibrante. En arrière plan, la « batterie » de petites cuves en bois
  • Une opératrice de tri très appliquée ! Première vendanges (2008) de Victoria, notre petite filleUne opératrice de tri très appliquée ! Première vendanges (2008) de Victoria, notre petite fille
  • Petite pause pendant un arrêt de la chaîne de triPetite pause pendant un arrêt de la chaîne de tri
  • Cuve de vinification pendant la macération à froid du raisin avec glace carbonique (CO2 glacé permettant le refroidissement du rCuve de vinification pendant la macération à froid du raisin avec glace carbonique (CO2 glacé permettant le refroidissement du r
  • Gaëtane présentant le «produit final»Gaëtane présentant le «produit final»

Nos liens partenaires

» CavusVinifera » Site des Côtes de Bordeaux » Site des Côtes de Castillon » Résidence Les Grands Vignobles